Lettre 49

Lettre 49 Couv

PRÉSENTATION DE LA 49ème LETTRE

Parmi les nouvelles récentes qui marquent la vie de notre association, je voudrais signaler le succès de la troisième réunion du groupe régional réunionnais de l'AMAPOF qui s'est tenue à Saint-Pierre dans les locaux du futur musée du Territoire le samedi 5 mai dernier. Monsieur François Garde, Administrateur Supérieur des TAAF et une partie du personnel de l'Administration, Jacques Ballay notre représentant à la Réunion et son épouse Paule ainsi que de nombreux membres réunionnais ont participé à cette rencontre. Cet événement est important pour notre association parce qu'il montre la vitalité et le développement du groupe réunionnais appelé à jouer un grand rôle pour notre propre développement et celui de nos liens avec les TAAF. En effet, s'il est le plus éloigné de notre siège d'Orléans, ce groupe est devenu le plus proche du siège du Territoire à Saint-Pierre de la Réunion (j'avais écrit de Rome, lapsus révélateur ?) . Cette proximité lui confère un rôle de représentation permanente pour entretenir et développer les liens d'amitié, de confiance et d'efficacité que nous voulons, malgré l'éloignement, garder avec le Territoire. Ce groupe régional devient en quelque sorte notre Ambassade auprès du siège des TAAF.

Ambassade certes, mais plus que cela. Le Port à la Réunion est aussi la dernière porte de communication entre deux mondes que franchissent ceux qui mettent, pour la première fois, leur sac sur le " MARDUF ". Le monde socialement organisé qui nous est familier avec ses libertés et ses contraintes, ses recours, ses modes d'échange (commerce et communication), sa sécurité, ses domaines affectifs, etc. et le monde dans lequel ils se sentent irrémédiablement plongés, une fois les amarres larguées : mythique, réputé hostile, aventureux, dont l'organisation relève d'une tout autre logique nécessitée par l'éloignement, l'absence de communications fréquentes et régulières, la cohabitation, le confinement, . . . qui caractérisent les îles australes du Territoire et la Terre Adélie.

La solidarité est, vous le savez, inscrite dans nos statuts. C'est aussi faire preuve de solidarité envers les nouveaux arrivants que de les accueillir, de faciliter leurs démarches auprès de l'administration des TAAF, les aider à trouver le bon interlocuteur que vous connaissez bien, peut-être, leur faire découvrir l'histoire et la beauté luxuriante de la Réunion qui contraste tant avec le dépouillement grandiose des îles où ils vont séjourner, les conseiller pour leurs derniers achats, vous qui avez déjà vécu l'expérience de cette vie, après tout pas si terrible, qu'ils vont devoir affronter. Etre présent sur le quai pour recueillir l'ultime lettre écrite à l être cher, ou faire seulement un simple geste de la main en signe d amitié... En un mot pour leur montrer par une présence rassurante quel AMAPOF pense à eux, est prête à leur rendre service. Toutes ces petites choses qui créent les liens dont est tissée l'amitié. Elles peuvent rendre la vie plus facile au seuil d une aventure.

Je me souviens encore avec émotion de l'accueil chaleureux des membres de l'Alliance française à Hobart, de leur disponibilité et de leur présence nombreuse sur le quai lors de l'appareillage du " NORSEL " pour la Terre Adélie.

Voilà une belle mission pour notre groupe régional réunionnais.

Je ne vous cacherais pas que mon propos est intéressé, au meilleur sens du terme bien sûr. Nous avons bien des idées, bien des enthousiasmes, une tradition à partager entre tous les membres de l'association et encore plus avec les jeunes qui vont nous succéder, trop peu nombreux à mon gré. Je compte sur vous pour les convaincre, vous qui avez le privilège d'être placé à un point stratégique par lequel passent tous nos futurs adhérents en partance ou de retour des Iles australes sub-antarctiques.

L'autre nouvelle que j'ai plaisir à vous communiquer concerne le site Internet de l'association. Ce site, développé par Dominique Filippi avec la partie Saint Paul et Amsterdam, s est enrichi de la partie Kerguelen élaborée par Loïc Caouën pendant son hivernage 2000/2001, aidé par de nombreux hivernants, dont en particulier Renaud Arcens. En même temps Michel Galliot à Dumont d'Urville préparait la partie Terre Adélie visible dès à présent. Ainsi, grâce à nos trois jeunes et talentueux camarades, que je remercie vivement, le site s est considérablement amélioré. Pour le compléter, deux problèmes restent à résoudre. Le premier consiste à réaliser le dernier volet de la partie statique consacrée au quatrième district du Territoire :Crozet. Je ne doute pas que lors de la prochaine relève un volontaire nous proposera d'effectuer ce travail. Je le remercie d'avance. Le deuxième probes est celui de l'animation de la partie dynamique du site, c'est-à-dire la mise à jour des informations concernant les nouvelles des membres, les dates et les programmes des rencontres, le sommaire de la LETTRE et bien d'autres rubriques auxquelles vous pourrez participer. La principale difficulté à surmonter pour notre ami Philippe Leclercq qui se dévoue à cette tâche, réside dans la définition des procédures d'interfaces avec l'administration qui héberge le site.

Ainsi sur le web, le site de l'AMAPOF (www. amapof. com) sera bientôt complètement opérationnel. Encore un peu de patience, et vous pourrez même passer vos commandes à la boutique par son intermédiaire. J'espère que vous en apprécierez le contenu.

Pour terminer je me permets de vous rappeler mon invitation (voir l'éditorial de la LETTRE n ° 45) à célébrer avec éclat le 25ème anniversaire de notre Association.

En fait, l'idée première de la fondation de notre groupe avait été suggérée dés 1971 par deux éminents "anciens", Jean Volot et Paul Perroud (conf. LETTRE n° 46 page13). Gilbert Bon Mardion nous y rappelle que la première réunion fondatrice s'est tenu en automne 1971 au café "Le Savoie" en face la gare de Grenoble. A leur appel,les anciens participants à des expéditions aux pôles Nord et Sud ainsi qu'aux Iles sub-antarctiques ont afflue au delà de toutes les espérances.

C est grâce à cet embryon associatif quel A14APOF a pris sa forme actuelle, à la suite de l'appel de Gilbert Bon Mardion, dans les circonstances que j'ai rappelé dans l'éditorial de la LETTRE n ° 45. Dans l'esprit de ses promoteurs, parmi lesquels, à côté de Gilbert Bon Mardion, on trouve Jean Volot, Bernard Duboys de Lavigerie, Pierre Décréau, Benoît Tollu, André Gérard... et bien d'autres, le but était de créer le lien de solidarité qui figure à l'article 2 de nos statuts".

En tout cas c est avec beaucoup de cœur que nous nous apprêtons célébrer la commémoration de cette période qui s'étend de 1970 à 1975. L'effort portera sur les rencontres régionales que nous aimerions nombreuses et chaleureuses. Il sera surtout marqué par un appel à vos mémoires. L'AMAPOF a l'intention d'éditer un petit ouvrage collectif, se rapportant à votre expérience polaire ou subpolaire, qu'elle soit récente ou relative aux toutes premières missions.

Vous êtes tous invités à y participer en racontant un ou plusieurs épisodes marquants de votre ou de vos séjours. Votre récit peut être celui d'un événement auquel vous avez participé, d'un témoignage sur les difficultés et les satisfactions de la vie quotidienne, les circonstances qui vous ont conduit dans cette galère, la réussite (ou l'échec) d'un programme dont vous aviez la responsabilité ou auquel vous avez simplement été fier d'avoir participé, le récit d'un raid préparé avec ou sans la complicité de l'autorité locale du moment (vous ne risquez plus rien, il y a prescription). Peut-être avez-vous exercé vos talents en peinture, dessin, ou photographie qui permettraient d'illustrer cet ouvrage. Peut-être aussi avez-vous quelques lettres, écrites là-bas, qui apportent un témoignage de cette tranche de votre vie. Elles seront les bienvenues. On y ajoutera quelques témoignages de grands anciens aujourd'hui disparus.

L'Histoire des historiens ne révèle pas toujours l'exacte vérité sur les évènements qu'ils rapportent. Elle est fondée sur des documents et des matériels disponibles au moment où elle est écrite, qui témoignent de la période étudiée. En répondant à cet appel, vous contribuerez un peu, vous aussi, à l'Histoire des TAAF.


A la veille de la transhumance estivale vers les vertes prairies de nos campagnes, l'air pur des sommets de nos montagnes ou les flots bleus de nos plages ensoleillées, je vous souhaite les meilleures vacances possibles. Et surtout n'oubliez pas votre stylo et quelques feuilles de papier blanc pour y coucher les souvenirs de vos séjours dans les territoires polaires ou subpolaires, nord ou sud, qui nous sont chers

René Bost
Président de l'AMAPOF

_______________________________________________________________________________

Sommaire de la Lettre 49


Le choc des photos

Nouvelles familiales

Nouvelles de l´AMAPOF
Anniversaires
Dans le courrier reçu .
La question de la retraite
Rencontres régionales 2001
Cotisations.

Nouvelles de l´AAEPF
Éditorial
L'équipe stations du GRl: la fin d'une époque
Lettre de l'ours
Bloc-notes

Actualités
Mystérieux dromadaire, étonnant manchot royal .
Albatros

A
la recherche du continent perdu
Soutenance de thèse .

Remise de médaille .

Bloc-notes


Nouvelles des TAAF et de l'IFRTP

NOUVELLES ADMINISTRATIVES:
- Inauguration du nouveau siège des TAAF
- Nomination dans les districts .
- Publications

- Appel (Musée TAAF)


NOUVELLES MARITIMES:

- Les pillards des mers australes
- Calendrier des navires .


DU COTÉ DE LA RECHERCHE:

- Campagnes océanographiques .

NOUVELLES DES BASES:
- Station Concordia

- Nouvelles de Terre Adélie

- Vandalisme à Kerguelen


ACTIVITÉS RADIOAMATEUR DANS LES TAAF