Lettre 52

Lettre 52 Couv

PRÉSENTATION DE LA 52ème LETTRE

Pour ceux d'entre vous qui n'ont pas eu la chance, ou la possibilité d'assister à notre 26ème assemblée générale qui s'est déroulée à la mairie d'Avignon, je dois dire que notre rencontre fut un véritable plaisir, grâce à l'organisationde Robert Doniat et Jacques Nivet, président de la région Sud-est. Avignon avec son fabuleux Palais pontifical, ses livrées cardinalices et autres palais, ses musées prestigieux, ses manifestations artistiques, est un haut lieu de la culture européenne. Vous comprendrez mieux mon admiration et ma tendresse pour cette ville, si je vous dis qu'elle fut aussi la ville de mon enfance et de mon adolescence. Qu'il était bon, alors, de flâner en rond sur ou sous le fameux Pont!... Pour vous donner encore plus de regrets j'ajouterai que nos organisateurs, pour prolonger notre plaisir, avaient prévu le lendemain une croisière sur le Rhône avec escale à Arles, une des villes de la Provence romaine les mieux conservées.
Le succès fut aussi, bien sûr, dû à la qualité de nos débats. Vous voudrez bien en trouver le compte-rendu détaillé sous la rubrique " Nouvelles de l'AMAPOF".
Les lettres de Madame Brigitte Girardin, ministre l'Outre-mer, et de Monsieur François Garde, administrateur supérieur des TAFF reçues à l'occasion de cette assemblée, témoignent de l'intérêt qu'ils portent à notre association. Vous pourrez les lire en annexe du compte rendu de la réunion cité ci-dessus.

Plus que protocolaires ces marques d'intérêt se traduisent de plus en plus par des actes concrets:
- Les frais du déménagement des archives scientifiques encore entreposées dans les caves de la rue Oudinot ont été pris en charge parle budget des TAAF Elles ont rejoint les locaux des Expéditions polaires françaises, pour y être conservées jusqu'à l'adoption d'une solution globale pour l'ensemble des archives et documents qui concernent la mémoire des activités françaises dans les régions polaires et subpolaires.
- L'administrateur supérieur a mandaté Jacques Ballay, notre représentant permanent auprès d u siège des TAAF à Saint Pierre de la Réunion, pour débrouiller les situations parfois complexes de certains de nos membres à la recherche de leurs états de services accomplis dans le Territoire, pour faire valoir leurs droits à la retraite.
- Le principe d'embarquer un passager de l'AMAPOF sur le MARION?DUFRESNE a été admis par l'Adsup. Reste à définir le montant d'une participation de notre association aux frais d'hébergement, compatible avec nos ressources. Cette décision est d'une importance capitale. Le renouvellement de nos effectifs dans les tranches d'âges les plus jeunes est indispensable à la survie et à la crédibilité des amicales polaires et subpolaires pour légitimer leur rôle de porte-parole d'une opinion publique que l'administration des TAAF veut bien leur reconnaître.
Ces événements préfigurent l'amorce d'une relation fructueuse dans laquelle 1 AMAPOF entend bien se montrer utile. D'autres occasions de coopération ne manqueront pas de se présenter.

l'AMAPOF propose parfois, dans le cadre des appels de la commission de philatélie, l'émission des vignettes postales à l'effigie de ceux qui se sont illustrés dans les TAAF ou les régions polaires. Nous lui sommes particulièrement reconnaissants d'avoir ainsi honoré la mémoire de Xavier Richert et de Robert Genty. Cependant depuis décembre 1998 l'AMAPOF propose inlassablement l'émission d'un timbre représentant le marin Albert Seyrolle. Autodidacte doté de qualités exceptionnelles unanimement reconnues, on lui doit le dessin de la première carte des côtes de Kerguelen encore utilisée pour la navigation, il est représentatif du génie de tous ceux qui, modestement, ont mis leur intelligence au service du Territoire et ont contribué à sa création. Sous-marinier, il est mort pour la France en 1919 des suites de blessures de guerre, à l'âge de 32 ans. La commission de philatélie du Territoire, lors de sa dernière réunion d'octobre a rejeté une fois de plus ce projet de timbre proposé à sa mémoire sans autre justification, semble-t-il, que des raisons de marketing.
Cependant cette proposition a été recommandée par 1e service historique de la Marine nationale, approuvée par des administrateurs supérieurs du Territoire en particulier les amiraux Piéri et Corbier, par Madame Brigitte Girardin lorsqu'elle était Adsup, et plus récemment par François Garde. Des membres de la commission de philatélie: Madame Gracie Delépine, Bertrand Imbert et Pierre Couesnon, nous ont déclarés leur intérêt pour cette proposition et la soutenir. Aussi je me refuse à croire qu'il faille être obligatoirement administrateur polytechnicien, amiral, explorateur ou savant patenté pour mériter son timbre, ou est ce vraiment une question de marketing selon lequel les personnages titrés, la flore, la faune, ou les minéraux se vendraient mieux qu'un personnage exceptionnel socialement plus modeste ?

Pour terminer, je vous propose quelques réflexions sur l'avancement du projet de création d'un " centre d'études et de recherches historiques " dédié à la mémoire des régions polaires et subpolaires. La France a apporté, depuis plus de deux siècles et demi, une contribution significative à la découverte, à l'exploration, à la mise en valeur scientifique de ces régions parmi les plus hostiles de la planète. Mal connue en France, encore moins en Europe et à l'étranger, l'histoire épique parfois héroïque de nos compatriotes est menacée par l'oubli. Notre projet n'est rien d'autre que la création d'un outil destiné à organiser une chaîne de transmission, de recueil et de conservation de cette mémoire, comme il en existe déjà dans la plupart des pays de tradition polaire.
L'aventure polaire est encore loin d'être terminée. Un nouvel épisode s'organise sous nos yeux avec la construction de la station internationale Concordia au Dôme C. Sous la responsabilité de l'IPEV dirigé par Gérard Jugie, cette entreprise inaugure un nouveau style de recherches, d'explorations, de moyens et de techniques qui font ressortir le caractère artisanal des expéditions antérieures. L'étude de la " planète polaire " grâce à l'observation satellitaire et aux forages profonds, révèle globalement la dynamique du mouvement de la masse glaciaire, de ses caractères physiques et de son évolution dans le temps passé et présent. Ces nouvelles aventures seront peut-être plus sécurisées que les précédentes mais tout aussi passionnantes. Le " centre d'études et de recherches historiques " proposé devrait garantir le recueil de sa chronique.
Actuellement le stade de la réflexion, des consultations orales, des discussions de café du commerce n'a pas été dépassé. De celles-ci semble cependant se dégager une préférence pour la création d'une structure administrative de type association conforme à la loi de 1901, ou mieux encore, la création d'un groupe d'intérêt scientifique (GIS), orienté sciences humaines. Ce groupe devrait rassembler tous les acteurs dépositaires officiels de documents et d'archives relatifs aux activités polaires et subpolaires (archives de la Marine, archives nationales, archives de l'outremer, muséum d'histoire naturelle...) ou y exerçant des activités (TAAF, IPEV, EPF, Météo France, certaines universités, CNRS, CNES ...).
Ce groupe pourrait être doté d'une structure exécutive légère (secrétaire et archiviste) implantée au sein d'une université ou d'une section des Archives nationales, dans laquelle seraient, d'une part, déposés et conservés les documents actuellement en errance ou en perdition et d'autre part, les listes de documents référencées accessibles dans les bibliothèques ou dans les réserves des membres. Le centre de recherche aurait pour fonction d'accueillir, dans cette structure, des étudiants, des historiens, des sociologues, etc. qui trouveraient là l'élément manquant pour les aider et les orienter dans la recherche de documents à exploiter difficilement repérables.

Quand vous lirez ces lignes, ce sera le temps des fêtes de Noël et des vœux pour le Nouvel An. Je vous souhaite la meilleure année possible dans la paix, le bonheur et la santé. Pour nos jeunes et moins jeunes camarades qui ont la chance de séjourner dans les Terres australes, la Terre Adélie, ou encore, de naviguer sur le " Marduf ",j'ajouterai un moral à toute épreuve, la réussite de leur mission, et le plaisir de découvrir et de s'approprier ces terres et ces mers pas comme les autres auxquelles on reste généralement attaché pour le restant de la vie. Un dernier souhait si vous me le permettez, n'oubliez pas d'ouvrir cette " Lettre " à la rubrique " boutique ", vous y trouverez des idées de cadeaux qui feront le plus grand des plaisirs à ceux à qui vous les offrirez.

____________________________________________________________________________

Sommaire de la Lettre 52
 

ÉDITORIAL
LE CHOC DES PHOTOS
NOUVELLES FAMILIALES

NOUVELLES DE L'AMAPOF
Compte-rendu de l'assemblée générale
Rencontres anniversaires
Rencontres régionales
Le site Web de l'AMAPOF
Dans le courrier reçu
NOUVELLES DES EPF
Assemblée générale de l'AGI
NOUVELLES DE L'AAEPF
Hiverner à Concordia
La vie de l'AAEPF
Cotisation...
ACTUALITÉ
Nomination
Distinctions
Association: Pourquoi pas l'Antarctique
L'aventure existe...
Bloc-note
Lu dans la presse
NOUVELLES DES TAAF ET DE L'IPEV
Nouvelles administratives:
Nominations dans les districts
Nouvelles maritimes:
Calendrier des navires
Campagne de pêche à la légine 2002-2003
Du côté de la Recherche:
Campagnes océanographiques
Comment l'animal répond aux changements d'environnement
Climatologie
CNFRA
Nouvelles des bases:
SOS Kerguelen
Terre Adélie
Activités radioamateur dans les TAAF

  À L'ORDRE DU JOUR
L'eider à duvet du Svalbard
ARCTIQUE
Vagabond, passage du Nord-Est réussi
La mission banquise de J. L. Étienne
ANTARCTIQUE
Dôme Concordia
La fonte des glaciers s'accélère
Bloc-note
LE MANCHOT DÉCHAÎNÉ
LIBRAIRIE
HISTOIRE

  Il y a... 230 ans Mort de Marion Dufresne (suite)
II y a... 70 ans La deuxième année polaire
Il y a... 50 ans L'été austral (et le Tottan) à Pointe Géologie
Il y a... 50 ans Passages du Tottan à Kerguelen
Bloc-note
NÉCROLOGIE
Jacques PRIEUX, Alain YUNG, Claude PIÉRI,
Jean-Claude BRISSON, Félix NAPO,
Louis THALER, Michel BLOT, Jacques MOURIÉS, Alain GUILLE.
PHILATÉLIE
ADRESSES UTILES
BOUTIQUE