Skua subantarctique

Vidéo : Skua défendant son territoire Vidéo : Skuas se nourrissant
SKUA SUBANTARCTIQUE

 

skua skua skua skua

SKUA SUBANTARCTIQUE

DESCRIPTION : Envergure : 135 cm, poids : 2 kg. Légèrement plus grand que le Goéland. Aspect massif, ailes larges et pointues, queue courte. Coloration brune avec des petites touches de tons plus chauds. Base des primaires blanche. Bec noir, crochu à la manière des Rapaces. Pattes noires.

HABITAT : En saison de reproduction, fréquente les lieux de nidification de ses proies (prions, petits pétrels, colonies d'autres espèces...). On le trouve donc surtout sur les îles du Golfe du Morbihan, près de la mer. En hiver, il suit ses proies favorites (petits pétrels) en haute mer. Sur base on l'appelle le skua (nom anglais).

DISTRIBUTION SUR KERGUELEN : Ici et là le long des côtes. Grandes concentrations autour des colonies de petits pétrels (Mayes...). Sa population est estimée à 3000 couples.

NOURRITURE : Prédateur et charognard à la fois, c'est la terreur de tous les animaux plus petits que lui. Ses proies de prédilection sont les Prions, le Pétrel bleu et les Pétrel-Plongeurs. Il profite de tout événement : mise-bas des Eléphants de mer (placenta), colonie de manchots, bateaux de pêche, poubelles... pour se nourrir.

REPRODUCTION : Les couples sont unis à vie (si un partenaire meurt, il peut être remplacé) et reviennent à terre dès août-septembre pour prendre possession de leur territoire. La ponte (deux œufs en majorité) s'échelonne d'octobre à décembre. Le nid est une petite dépression à terre. Les poussins sont dépendants des adultes jusqu'en mars-avril.

COMPORTEMENT : Les couples reproducteurs sont territoriaux et ne tolèrent aucun autre congénère de leur espèce sur leur zone. A chaque approche d'un individu, le couple montre qu'il est le maître des lieux en rejetant les ailes en arrière et en criant. Le partenaire est salué de la même manière. Les individus non-reproducteurs se rassemblent dans les zones libres non-occupées par les reproducteurs. Les adultes défendent aussi très énergiquement leur nid et leurs poussins des hommes en leur fonçant dessus, parfois allant jusqu'au contact ! Ce sont de grands prédateurs : ils chassent à vue le jour (tout petit pétrel au-dessus de la terre est poursuivi et mangé) mais aussi à l'ouïe la nuit, en se baladant à pied entre les terriers de pétrels. Ils n'hésitent pas alors à déterrer l'individu trop bruyant.