Goéland Dominicain

Vidéo : Goeland
GOËLAND DOMINICAIN

 

 

mouette mouette mouette

 

GOELAND DOMINICAIN Larus dominicanus

DESCRIPTION : Envergure : 135 cm. Ressemble fortement aux Goélands européens. Le corps est blanc, le manteau et les ailes noirâtres, la queue blanche. Pattes gris-vert, bec jaune avec une tache rouge. Le jeune est brun avec des mouchetures et le bec sombre. Il va progressivement acquérir le plumage contrasté des adultes au fil des ans. Les individus de plus d'un an mais pas encore mâtures ont donc une mosaïque de plumes brunes, blanches et noires. Le plumage adulte est acquis à l'âge de 4 ans.

HABITAT : Cet oiseau est essentiellement côtier. On le rencontre cependant parfois assez loin à l'intérieur des terres.

DISTRIBUTION SUR KERGUELEN : Sédentaire. Le Goéland dominicain est présent partout sur les côtes. L'estimation de la population va de 4 000 à 8 000 couples. C'est la "Goëlle" des PAFiens.

REPRODUCTION : Pond, à terre, 2 œufs en novembre-décembre. Poussins semi-nidifuges. Les jeunes restent longtemps auprès des parents pour essayer de se faire nourrir (parfois jusqu'en plein hiver). On les voit alors qui crient près de l'adulte, tête basse et rentrée dans les épaules (attitude de quémande)

COMPORTEMENT : Cet oiseau a une technique pour casser les coquilles de moules : il les prend dans son bec et s'envole pour lâcher le mollusque sur un rocher (ou le pont de l'Aventure). Il rejoint alors sa proie sortie de sa protection et la mange allègrement. Pour se faire nourrir, le poussin frappe la tache rouge du bec du parent qui régurgite alors la nourriture. Les parents défendent bien le nid : il arrive qu'ils fientent sur l'intrus avec une précision redoutable ! Grégaires, ils peuvent repousser l'agresseur à plusieurs en hurlant.