Eléphant de mer

Son : Cri de l'éléphant de mer Vidéo : Groupe d'éléphants de mer Vidéo : Combat d'éléphants de mer Vidéo : Jeune éléphant

ELEPHANT DE MER

 

éléphant de mer éléphant de mer éléphant de mer éléphant de mer éléphant de mer

 

ELEPHANT DE MER AUSTRAL Mirounga leonina

DESCRIPTION : Longueur : 3m (femelle) à 5.8 m (mâle) ; poids : 800 kg pour les femelles, jusqu'à 3 t pour les mâles. Pelage gris-brun, nageoires plus foncées. Les oreilles ne sont pas visibles, contrairement aux Otaries. Les mâles possèdent une sorte de trompe qu'ils peuvent gonfler. C'est le plus gros Pinnipède que l'on puisse observer au monde.

HABITAT : Pélagique en hiver. Vient se reproduire sur les côtes avec des endroits faciles d'accès (plages, baies...)

DISTRIBUTION SUR KERGUELEN : En période de reproduction, il est surtout présent dans l'est de l'archipel. Les endroits les plus propices vont de la Pointe Molloy à Cap Digby (environs 40 000 individus). Quelques autres zones de reproduction se trouvent ici et là dans le reste de Kerguelen. Effectifs en diminution. En période de mue (été), peut être observé sur toutes les plages.

NOURRITURE : Se nourrit surtout de Céphalopodes et de Poissons, qu'il peut pêcher jusqu'à 1500 m de profondeur

REPRODUCTION : Polygame. Les mâles dominants (pachas) défendent un groupe (harem) de femelles (jusqu'à une centaine). Ils arrivent à terre dès la fin-août. Les femelles viennent à terre pour mettre bas à partir de la fin-septembre. Le pic de présence se situe vers le 15 octobre. Quelques jours après la naissance, l'accouplement a lieu. Les femelles repartent très vite en mer, après une période d'allaitement d'environ 4 semaines.

COMPORTEMENT : La mue annuelle s'effectue dans la foulée de la reproduction. On peut observer des "bonbons" (jeunes de l'année) à terre jusqu'en mars-avril. L'Eléphant de mer se déplace par reptation, contrairement à l'Otarie. Les combats entre pachas sont rarement très violents : la plupart des mâles périphériques aux harems sont maintenus à distance par la présence et les "chants" des dominants. Parfois, quelques combats ont lieu mais le plus faible se rend vite compte qu'il n'aura pas le dessus et abandonne. Si les deux protagonistes sont de force égale, la joute dure et les blessures peuvent être sérieuses, malgré l'épaisse couche de lard qui protège la poitrine. Ces Phoques peuvent rester sous l'eau pendant 2 heures. On les voit parfois, dans les eaux calmes près du bord, faire une sieste en apnée.