Manchot Royal

Son : Cri du manchot royal

MANCHOT ROYAL

 

manchots manchots manchots manchots
manchots manchots manchots manchots

 

MANCHOT ROYAL Aptenodytes patagonicus

DESCRIPTION : Hauteur : 90 cm, poids : 13 kg. Dessous blanc, dessus gris argenté. Région auriculaire et gorge orange vif. Bec assez long, avec une tache rose-orange sur la mandibule inférieure. Poussin avec un plumage épais et brun.

HABITAT : Pélagique. En période de reproduction, établit ses colonies au bord de la mer avec un accès aisé à l'eau.

DISTRIBUTION SUR KERGUELEN : La colonie la plus connue est certainement celle de Ratmanoff (environ 100 000 couples. En tout, une dizaine de colonies sont connues, réparties sur tout le pourtour de Kerguelen, totalisant 300 000 couples.

NOURRITURE : En majorité, poissons et calmars.

REPRODUCTION : Pond un seul œuf, couvé sur les pattes de l'adulte et sous un replis de peau de l'abdomen. Le cycle du Manchot royal est original.. La reproduction précédente influe sur la suivante. Les adultes arrivés tôt pondent en novembre. Le poussin éclos en janvier. Il est nourri par les parents jusqu'en mai. Il se constitue des réserves pour passer l'hiver sans être nourri (jeûne hivernal). Les parents reviennent en septembre pour nourrir leur poussin qui part en mer en novembre. Puis les adultes effectuent leur mue en décembre. Ils repartent en mer pour reconstituer leurs réserves énergétiques et tentent une nouvelle reproduction avec ponte en février et éclosion en avril. Mais le temps est trop court pour permettre au poussin de se préparer au jeûne hivernal. 95 % des poussins éclos en avril meurent au cours de l'hiver. Les parents sont donc déchargés du poussin et peuvent entreprendre une nouvelle reproduction en novembre... Ainsi, sur trois années de reproductions effectives, seules deux ont permis de réussir l'élevage d'un poussin. On peut donc voir toute l'année des poussins sur les colonies.

COMPORTEMENT : En plongée, il peut atteindre des profondeurs de 300-400 m. Au moment du nourrissage le parent et son poussin se reconnaissent par leurs cris dans le brouhaha de la colonie. Quelques dixièmes de seconde suffisent au poussin pour reconnaître le chant de ses parents.